Faire un don

Pour ceux qui vivent au Burkina Faso / à Koudougou / pour les dons allant de 500F à 50 000F

Le plus simple est sans doute d’utiliser Airtelmoney ou Mobicash, et de nous envoyer un SMS pour nous permettre de vous remercier.

Pour recevoir les numéros utiles, contactez-nous.

Pour tous
Vous pouvez nous faire un virement sur le compte bancaire du SEDELAN (Service d’Éditions en Langues Nationales, notre compte).

RIB_UBA_SEDELAN

(PDF, 50ko)

Ceux qui sont en France et souhaitent obtenir un reçu fiscal peuvent nous contacter.

Pourquoi mon argent sera bien placé à Koudougou la Belle ?

Pour ceux qui sont en Europe (spécialement en France) au Canada, aux USA… et qui souhaitent nous faire un don, permettez-moi de vous signaler que votre argent sera bien placé à Koudougou la Belle !

En effet, si vous cherchez à placer une partie de votre argent (sous forme de don !), n’hésitez pas à investir chez nous ; votre don sera placé à un taux imbattable : plus de 1 000%. Jugez par vous-même.

Voici les prix, ici, au Burkina, en comparaison aux prix pratiqués en France.

Achat de fournitures scolaires (cahiers, bics, sacs à dos...)

Au Burkina10 000 à 15 000FSoit 15 à 28€
En France
(allocation de rentrée scolaire)
Collège : 382€
Lycée : 396€
Soit environ 250 000F

Frais de scolarité d'un collégien ou lycéen dans un établissement privé

A Koudougou, il y a 23 établissements privés (confessionnels ou non) pour 3 publics.
Au Burkina60 000 à 120 000 FSoit 90 à 120€
En France8 000€ environ...... payés par l’État,
donc par vos impôts

Frais de scolarité pour les classes professionnelles privées

Au Burkina400 000F / anSoit environ 600€ / an
En FranceDépenses moyennes pour
un élève en lycée professionnel :
10 740€ /an

Propriétaire d’un terrain et d’une maison deux chambres / salon

Il arrive qu’une veuve soit chassée avec ses enfants par les frères du mari défunt. D’autres sont en location, mais le propriétaire chasse la veuve et ses enfants pour raisons personnelles, ou bien parce qu’il veut rénover la maison, y installer l’eau courante, l’électricité pour la lumière…

Après cela le loyer sera beaucoup plus élevé, et donc inabordable par la veuve et les enfants qui y habitaient.

Pour l’une de ces veuves (mais nous comptons offrir à nouveau ce service), nous l’avons aidée à acheter un terrain d’environ 300 m² dans un quartier non lotis et à y construire sa maison (fondation en béton, mur en banco, toit en tôles) ; le tout pour 600€ (le propriétaire du terrain ayant fait un geste… ainsi que le maçon).

Pour 600€ elle est propriétaire du terrain et de la maison, ou elle le sera dans deux ans ou 2,5 ans grâce à un système de location/vente. Nous comptons bien renouveler de telles opérations.

Coût de l’opération pour cette maison de deux chambres avec salon : 600€. Soit le prix d’une mensualité d’un appartement de 2 chambres avec salon en France, en Italie ou en Allemagne !

Cela ne veut pas dire que la vie est facile pour une famille à Koudougou. Beaucoup ne sont pas salariés, et le salaire moyen s’élève à 56 euros (moins de 37 000F). Le salaire minimum étant de moins de 33 000F.

Pour une apprentie couturière, il faut

– 65 000 F pour l’achat d’une machine à coudre dite « tête noire » (certaines se contentes de cela quand elles peuvent s’installer chez elles…) + 35 000 F pour l’achat d’une table.
Total = 100 000 F ou 150 €.

– 125 000F pour une machine « tête blanche » (capable de faire de la broderie) + 35 000 F
Total = 160 000 F ou 240 €.

– Parfois il faut ajouter une location…

La plupart de ces couturières sont capables de rembourser 80 % des sommes avancées.

Pour un salon de coiffure, les frais sont multipliés par 2 ou 3, mais là aussi remboursés à 80 %.

Pour nous aider

Vous êtes au Burkina Faso et/ou votre don ne dépasse pas 50 000F :

  • vous pouvez utiliser Airtelmoney ou Mobicash. Pour plus d’informations, contactez-nous.

Pour tout le monde :

  • vous pouvez faire un virement sur notre compte bancaire dont voici le RIB (PDF, 50ko) rib-sedelan